Tête à coiffer professionnelle : l’outil indispensable pour les coiffeurs et les apprentis

La pratique du métier de coiffeur nécessite un entraînement constant, que ce soit pour les débutants ou pour les professionnels qui souhaitent se perfectionner. Pour s’exercer dans des conditions similaires à celles d’un vrai salon, il existe un outil essentiel : la tête à coiffer professionnelle. Dans cet article, nous vous présentons les différentes caractéristiques de cet accessoire incontournable ainsi que les critères de choix à analyser avant d’en acquérir un.

Qu’est-ce qu’une tête à coiffer professionnelle ?

Une tête à coiffer professionnelle est une sorte de mannequin à échelle réduite, comportant uniquement la tête et les cheveux. Elle permet aux coiffeurs de s’exercer sur différents types de coupes, de coiffures ou encore de techniques telles que le coloriage et la permanente, sans avoir besoin de faire appel à des modèles vivants.

Il existe deux grandes catégories de têtes à coiffer :

  1. Les têtes à coiffer avec cheveux naturels, dont les mèches sont fabriquées à partir de vrais cheveux humains. Cette option privilégie des sensations proches de celles ressenties lors d’une véritable coupe ou coiffure sur un client, et présente donc l’avantage d’offrir un niveau de réalisme difficilement égalable.
  2. Les têtes à coiffer avec cheveux synthétiques, confectionnées à partir de fibres artificielles imitant la texture des cheveux naturels. Ce type de têtes à coiffer est généralement moins cher que celui avec cheveux humains, mais le rendu peut toutefois être légèrement différent lors de certaines manipulations (coloration ou mise en place d’extensions, par exemple).

Comment choisir sa tête à coiffer professionnelle ?

Déterminer l’utilisation prévue

Avant de vous lancer dans l’achat d’une tête à coiffer professionnelle, il convient de déterminer précisément ce que vous comptez en faire. En effet, certains modèles sont davantage adaptés à la pratique de coupes spécifiques, tandis que d’autres sont plus axés sur le travail des coiffures.

À lire aussi :   Tatouage coquelicot - Signification et exemples d'idées

Si votre objectif principal est d’apprendre ou de vous perfectionner en matière de coupe, il sera judicieux de privilégier une tête à coiffer présentant un volume et une densité de cheveux importants, afin de pouvoir réaliser différents types de coupes sans avoir à renouveler trop rapidement votre matériel.

Type de cheveux : naturels ou synthétiques ?

Le choix entre une tête à coiffer avec cheveux naturels et une avec cheveux synthétiques dépendra principalement de vos besoins et de votre budget. Les cheveux naturels offrent un rendu et des sensations proches du travail sur une vraie cliente, ce qui les rend particulièrement intéressants pour les apprentis coiffeurs souhaitant se familiariser avec les différentes techniques de coupe, coloration ou mise en place d’extensions.

Les cheveux synthétiques, quant à eux, présentent un rapport qualité/prix généralement plus attractif que les cheveux naturels, et peuvent donc constituer une solution plaisante si vous cherchez une tête à coiffer à moindre coût pour vos premiers pas dans la pratique du métier.

Taille de la tête et densité de cheveux

Une autre caractéristique importante à considérer lors du choix de votre tête à coiffer professionnelle est sa taille. En effet, il peut être préférable d’opter pour un modèle présentant des dimensions proches de celle d’une véritable tête humaine, afin de reproduire au mieux les conditions du travail dans un salon de coiffure.

De même, la densité des cheveux sur la tête à coiffer est un critère qui doit être soigneusement étudié : une trop faible densité pourrait ne pas permettre de pratiquer certaines coupes ou techniques, tandis qu’une densité trop élevée rendrait le travail plus difficile et moins réaliste.

À lire aussi :   La parfumerie europe - Catalogue/Avis et commande groupée

Entretenir sa tête à coiffer professionnelle

Un bon entretien de votre tête à coiffer est primordial pour garantir sa longévité et la qualité de ses cheveux. Quelques gestes simples sont à effectuer régulièrement :

  1. Brosser délicatement les cheveux après chaque utilisation, afin d’éliminer les nœuds et d’éviter que les mèches ne s’emmêlent.
  2. Nettoyer les cheveux à l’aide d’un shampoing adapté, en veillant à ne pas trop frotter pour ne pas abîmer la chevelure. Il est recommandé de réaliser cette opération environ une fois par mois.
  3. Effectuer un soin démêlant ou un masque capillaire après le shampoing, afin de conserver la souplesse et la brillance des cheveux de votre tête à coiffer.

En conclusion, disposer d’une tête à coiffer professionnelle est indispensable pour tout coiffeur souhaitant maîtriser son art et développer sa clientèle. Les modèles à cheveux naturels suscitent un niveau de réalisme supérieur, tandis que les têtes à coiffer à cheveux synthétiques sont plus accessibles financièrement. Veillez à bien identifier vos besoins avant de faire votre choix, et pensez à entretenir régulièrement votre matériel pour en tirer le meilleur parti.

Laisser un commentaire